Docteur Pierre NAHON

Né le 14 février 1953

Chirurgien qualifié

Spécialiste qualifié de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique

Lauréat de la faculté de Paris, Ancien Interne des Hôpitaux de Paris (cinq ans), Ancien Chef de Clinique des Universités de Paris (trois ans).

1986 : installation en clientèle privée à Paris.

1990 : première prise de position publique sur l’absence de compétence des chirurgiens dits esthétiques entraînant le dépôt de plaintes de médecins se considérant diffamés .

1991 : rejet des plaintes par le Conseil régional de l’ordre des médecins

1995 : publication de  » vaincre la chirurgie INesthétique » (éditions du Rocher) introduisant le premier contrat écrit entre médecin et patient, l’accord de reconnaissance mutuelle ou A.R.M.) dans lequel l’ensemble des indications sur le chirurgien et sur l’intervention sont écrits noir sur blanc établissant clairement l’obligation de résultat donc la nécessité d’une compétence irréprochable.

1996 : tollé général des praticiens vis-à-vis d’une proposition inattendue et contraignante venant de surcroît d’un chirurgien indépendant de sociétés ou syndicats regroupant les différents professionnels de l’esthétique.

1997 : (1er janvier) un arrêté publié sous le nom de « devis concernant un acte esthétique » reprend une partie de l’ARM puis l’arrêt de la Cour de Cassation du 25 février 1997 rend obligatoire son intégralité.

2000 : malgré ces nouvelles obligations, les infractions sur l’information, les qualifications, les compétences, la publicité, les normes de sécurité sont de plus en plus nombreuses.

2001 : (avril) publication de la « Vérité en chirurgie esthétique » (éditions LCCI) établissant sans équivoque, les obligations légales concernant l’obligation de résultat et l’information écrite avec la publication de contrat pour chaque intervention chirurgicale.

2001 : (Mai) le Conseil National de l’Ordre des Médecins prend publiquement partie pour la première fois sur les médias et au Ministère des Finances pour l’obligation de résultat en chirurgie esthétique.

2002 : « la Vérité en Chirurgie Esthétique » est présentée par le conseil National de l’Ordre des Médecins comme référence de l’information en chirurgie esthétique. Des plaintes de praticiens, de « cliniques esthétiques », de syndicats et sociétés sont déposées auprès du Conseil de l’Ordre des Médecins et des tribunaux civils.

2003  : (mars) le président du Conseil National de l’Ordre des Médecins confirme l’obligation de résultat comme moyen nécessaire à l’assainissement de cette discipline.

2004 : (juin) Gain de tous les procès par Pierre Nahon, l’ensemble des plaintes est rejeté.

2005  : création de S.O.Sthétique, première cellule de prise en charge globale (juridique, psychologique, financière et chirurgicale) des victimes de la chirurgie inesthétique.

2007 : publication « La Chirurgie Esthétique » collection idées reçues
Chapitre sur la Chirurgie Esthétique pour L’Encyclopédie Universalis

2011 Création de l’Institut International de Rhinoplastie

2013 Création de World Aesthetic Surgery

2022 Création de l’organisme de prévention des actes esthétiques